Article / 21 October 2014 at 15:01 GMT

La nouvelle normalité du marché pétrolier

Head of Macro Analysis / Saxo Bank
France

La dégringolade des prix du baril de pétrole est l’évènement de 2014 sur le marché des matières premières. Les investisseurs s’étaient habitués ces dernières années à un prix moyen de l’ordre de 110 dollars. Depuis cet été, le pétrole a connu un recul de près de 25%, renouant avec les niveaux atteints au cours du printemps arabe. Le marché a expliqué cette baisse, dans un premier temps, par le contrecoup de la hausse du risque géopolitique en Europe de l’Est et dans le croissant mésopotamien. A tort.



                             Cours du Brent et du WTI depuis mars 2014 (en USD)


« Back to basics »

C’est surtout l’inadéquation entre l’offre et la demande qui explique le fort repli des prix du baril. Au fur à mesure que nous avancions dans l’année, il est apparu de manière de plus en plus flagrante que les prévisions de production reposaient sur des estimations de croissance économique erronées. Il n’y a pas eu rencontre entre la production pétrolière et la demande internationale, d’où la situation prolongée de surplus d’offre du marché.

Réalisant la nouvelle donne, beaucoup d’investisseurs ont débouclé depuis l’été leurs positions longues, accentuant le repli. Ces dernières séances, le cours du WTI a connu un rebond technique depuis la borne psychologique des 80 USD.

A court terme, tout porte à croire toutefois que le prix du baril de pétrole va rester durablement bas. La prochaine réunion de l’OPEP prévue le 27 novembre prochain est présentée comme décisive mais nous considérons que ce sont en fait les Etats-Unis qui sont les seuls à pouvoir réellement influencer ce marché.  


Blocage au sein de l’OPEP


En raison des divergences évidentes entre les pays membres de l’OPEP à propos de l’ajustement des capacités de production, il est peu probable qu’un accord significatif intervienne entre l’Arabie Saoudite, qui plaide pour le statu quo, et le Venezuela et l’Algérie, qui militent pour une diminution importante de la production. Manifestement, l’Arabie Saoudite n’est pas prête à être, une nouvelle fois, la variable d’ajustement du marché pétrolier et préfère profiter de la baisse actuelle pour conquérir de nouvelles parts de marché, particulièrement en Asie.


Les espoirs du Venezuela et de l’Algérie reposent essentiellement sur un autre acteur qui a désormais une assise incontournable sur le marché : les Etats-Unis. Les études réalisées montrent, en effet, que la production de gaz de schiste au Texas et dans le Dakota du Nord n’est plus rentable sous un niveau de prix moyen du baril de pétrole de 80 dollars. Nous sommes actuellement dans cette zone de sensibilité. Si, comme on l’anticipe, le baril devrait rester proche de ce niveau à court terme, il n’est pas exclu que les Etats-Unis décident unilatéralement de réduire momentanément leur production. Dans ce cas de figure, le baril de pétrole pourrait se stabiliser à moyen terme dans une zone de prix comprise entre 90 USD et 100 USD.


Un cycle de trente ans


Au-delà de la situation de surplus d’offre du marché, il faut également rappeler le contexte global. L’évolution du cours du baril de pétrole s’inscrit, en effet, dans un phénomène plus vaste, celui de la diminution généralisée du prix des matières premières à travers le monde. Les matières premières évoluent dans des cycles de trente ans. La première partie du cycle a débuté au début des années 2000 par un mouvement de hausse ayant pour point culminant avril 2011.Aujourd’hui, nous sommes engagés dans la dernière partie du cycle qui se traduit par une baisse ayant toutes les chances de durer au moins jusqu’au milieu de la prochaine décennie. A très long terme, un prix faible du pétrole pourrait donc être la nouvelle normalité.



Disclaimer

The Saxo Bank Group entities each provide execution-only service and access to Tradingfloor.com permitting a person to view and/or use content available on or via the website is not intended to and does not change or expand on this. Such access and use are at all times subject to (i) The Terms of Use; (ii) Full Disclaimer; (iii) The Risk Warning; (iv) the Rules of Engagement and (v) Notices applying to Tradingfloor.com and/or its content in addition (where relevant) to the terms governing the use of hyperlinks on the website of a member of the Saxo Bank Group by which access to Tradingfloor.com is gained. Such content is therefore provided as no more than information. In particular no advice is intended to be provided or to be relied on as provided nor endorsed by any Saxo Bank Group entity; nor is it to be construed as solicitation or an incentive provided to subscribe for or sell or purchase any financial instrument. All trading or investments you make must be pursuant to your own unprompted and informed self-directed decision. As such no Saxo Bank Group entity will have or be liable for any losses that you may sustain as a result of any investment decision made in reliance on information which is available on Tradingfloor.com or as a result of the use of the Tradingfloor.com. Orders given and trades effected are deemed intended to be given or effected for the account of the customer with the Saxo Bank Group entity operating in the jurisdiction in which the customer resides and/or with whom the customer opened and maintains his/her trading account. When trading through Tradingfloor.com your contracting Saxo Bank Group entity will be the counterparty to any trading entered into by you. Tradingfloor.com does not contain (and should not be construed as containing) financial, investment, tax or trading advice or advice of any sort offered, recommended or endorsed by Saxo Bank Group and should not be construed as a record of ourtrading prices, or as an offer, incentive or solicitation for the subscription, sale or purchase in any financial instrument. To the extent that any content is construed as investment research, you must note and accept that the content was not intended to and has not been prepared in accordance with legal requirements designed to promote the independence of investment research and as such, would be considered as a marketing communication under relevant laws. Please read our disclaimers:
- Notification on Non-Independent Invetment Research
- Full disclaimer

Check your inbox for a mail from us to fully activate your profile. No mail? Have us re-send your verification mail