Video

#SaxoStrats
Today's edition of the Saxo Morning Call features the SaxoStrats team discussing the continuing weakness of the US dollar as commodity prices recover ground and in the wake of key US equity indices hitting all-time highs Thursday.
Article / 11 December 2014 at 12:14 GMT

Déflation, le nouvel écueil de l’économie française

Head of Macro Analysis / Saxo Bank
France
 Indice des prix à la consommation en France d’une année sur l’autre

En novembre dernier, l’inflation a confirmé son ralentissement en France avec une baisse de 0,2%. Corrigée des variations saisonnières, la baisse est moins notable mais tout aussi inquiétante, de l’ordre de -0,1%. C’est une énième mauvaise nouvelle pour l’économie française qui confirme le risque croissant de déflation.

Outre le recul saisonnier lié aux prix de certains services, c’est encore la chute significative du prix du baril de pétrole qui impacte l’économie nationale. A elle seule, la diminution du prix des produits pétroliers se chiffre à 2,7%.

Par ailleurs, on ne peut attendre aucun salut de la hausse de la TVA qui passera à partir de janvier prochain de 19,6% à 20% puisqu’elle a déjà été intégrée dans le taux d’inflation. Dans ces circonstances, il faut craindre que l’inflation connaisse une forte plongée dès le premier trimestre 2015.

On a tendance néanmoins à souligner l’effet positif de la chute du prix de l’énergie sur le pouvoir d’achat. C’est un leurre. Une baisse sensible du prix de l’essence à la pompe demeure un rêve éloigné pour les automobilistes puisqu’en France, comme dans de nombreux pays de l’UE, il est constitué aux deux tiers de taxes. Le gain réel en termes de hausse du PIB risque d’être donc beaucoup plus faible qu’anticipé initialement.

Un Etat, confronté à la double contrainte liée au cadre budgétaire et aux implications techniques de l’union monétaire, apparait démuni pour éviter un scénario déflationniste durable. La seule porte de sortie semble être la politique monétaire.

Bien que le contre-choc pétrolier ait peu de chances d’être pérenne et qu’une stabilisation du prix du baril devrait survenir prochainement, la disparition, même temporaire, de l’inflation va accroître fortement la pression sur la BCE afin qu’elle lance un programme de rachats de dettes souveraines.

Les expériences passées ou en cours, on pensera logiquement aux Etats-Unis et au Japon, ne sont pas concluantes puisque nous n’avons pas suffisamment de recul pour en juger. Nous sommes en phase d’expérimentation. Tout au plus, certaines études empiriques, comme celle d’Urszula Sczerbowicz en 2011 [1], concluent que ces rachats permettent d’augmenter les anticipations d’inflation à long terme. Cela ne correspond pas à la problématique européenne qui consiste surtout en un désencrage des anticipations d’inflation à moyen terme (sur les échéances à cinq ans notamment) tandis que les anticipations à plus long terme évoluent solidement à proximité de l’objectif de la BCE.

La question de la pertinence des rachats de dettes souveraines reste ouverte pour le moment. Ce n’est en tout cas certainement pas la solution miracle si souvent mise en avant depuis deux ans.

Le renforcement des mesures d’assouplissement du crédit (credit easing) est, en revanche, une nécessité au regard de la baisse sensible dernièrement des coûts d’emprunt à court et à moyen terme pour les entreprises dans les pays du Sud de l’Europe, significativement en Espagne. Ce mouvement doit être encouragé par la banque centrale et cela devrait être le principal levier à actionner si elle devait agir de nouveau en début d’année prochaine.

Dans tous les cas, un QE souverain parait très improbable dès janvier, comme l’anticipe le marché. La BCE a, en effet, les mains liées tant que la Cour de justice de l’UE ne se sera pas prononcée sur son programme de rachats de dette.

[1] Szczerbowicz U., 2011. "Are Unconventional Monetary Policies Effective?", Working Papers CELEG 1107, LUISS Guido Carli.

Disclaimer

The Saxo Bank Group entities each provide execution-only service and access to Tradingfloor.com permitting a person to view and/or use content available on or via the website is not intended to and does not change or expand on this. Such access and use are at all times subject to (i) The Terms of Use; (ii) Full Disclaimer; (iii) The Risk Warning; (iv) the Rules of Engagement and (v) Notices applying to Tradingfloor.com and/or its content in addition (where relevant) to the terms governing the use of hyperlinks on the website of a member of the Saxo Bank Group by which access to Tradingfloor.com is gained. Such content is therefore provided as no more than information. In particular no advice is intended to be provided or to be relied on as provided nor endorsed by any Saxo Bank Group entity; nor is it to be construed as solicitation or an incentive provided to subscribe for or sell or purchase any financial instrument. All trading or investments you make must be pursuant to your own unprompted and informed self-directed decision. As such no Saxo Bank Group entity will have or be liable for any losses that you may sustain as a result of any investment decision made in reliance on information which is available on Tradingfloor.com or as a result of the use of the Tradingfloor.com. Orders given and trades effected are deemed intended to be given or effected for the account of the customer with the Saxo Bank Group entity operating in the jurisdiction in which the customer resides and/or with whom the customer opened and maintains his/her trading account. When trading through Tradingfloor.com your contracting Saxo Bank Group entity will be the counterparty to any trading entered into by you. Tradingfloor.com does not contain (and should not be construed as containing) financial, investment, tax or trading advice or advice of any sort offered, recommended or endorsed by Saxo Bank Group and should not be construed as a record of ourtrading prices, or as an offer, incentive or solicitation for the subscription, sale or purchase in any financial instrument. To the extent that any content is construed as investment research, you must note and accept that the content was not intended to and has not been prepared in accordance with legal requirements designed to promote the independence of investment research and as such, would be considered as a marketing communication under relevant laws. Please read our disclaimers:
- Notification on Non-Independent Invetment Research
- Full disclaimer

Check your inbox for a mail from us to fully activate your profile. No mail? Have us re-send your verification mail